Quand ça arrive

Petit ruisseau en haute mer avec enchevêtrement au pont

Quand les éléments se déchaînent, il est important d’agir sans hésiter, car le temps est souvent compté. Informez-vous avec le check-up des dangers naturels sur les dangers existants et sur les mesures que vous pourriez prendre en cas d’événement naturel. Vous aurez ainsi une longueur d'avance décisive. Préférez toujours des mesures de protection permanentes et qui ne nécessitent pas l’intervention humaine pour fonctionner de manière fiable. Ce choix est particulièrement important pour le ruissellement de surface ou à proximité des ruisseaux et des petites rivières, car on ne dispose que de très peu de temps pour réagir avant une inondation.

L’alerte

On peut vite être surpris par un orage ou une inondation. Il existe toutefois des outils d’information qui permettent de ne pas être trop pris au dépourvu.

  • Utilisez une application météo avec fonction d’alerte, telle que « Alarme-Météo ».
  • Suivez les prévisions météo et anticipez les dangers, surtout en cas d’orage. Remontez les stores avant de quitter la maison.
  • Soyez bien conscient que les forces d’intervention disposent de peu de disponibilités pour protéger les immeubles privés en cas d’événement naturel. Vous devez donc être en mesure d’installer vous-mêmes les éventuelles mesures de protection mobiles comme les batardeaux, avant que l’eau n'arrive. Et ce, même la nuit, même le week-end. Pour se donner toutes les chances, il faut être alerté suffisamment longtemps à l’avance, avoir planifié une organisation d’urgence parfaitement réglée, s’entraîner régulièrement et faire entretenir les dispositifs techniques par des professionnels.
  • Partagez votre savoir avec d'autres : par exemple, rappelez-leur que l’on ne doit jamais se rendre dans un sous-sol ou utiliser un ascenseur lors d’une inondation. Vous vous protégerez et vous protégerez votre entourage.
  • Chaque ménage doit disposer d’une radio à piles prête à l'emploi, de lampes de poche et de provisions d’urgence pour au moins 3 jours (9 litres d'eau par personne, suffisamment d’aliments qui n'ont pas besoin d’être cuits). Informations supplémentaires : Brochure « Des provisions... providentielles »

Les mesures immédiates

Les mesures suivantes peuvent être prises dans l’immédiat :

  • Les stores et les marquises ne résistent pas à la violence d’une tempête ou de la grêle. À l’approche d’un orage ou de vents forts, remontez immédiatement les stores. Remontez-les aussi si vous vous absentez pendant la journée ou le week-end et que des orages ou des vents forts sont annoncés. Bon à savoir : le verre des fenêtres modernes résiste sans problème aux grêlons, même de grosse taille, comme on peut le voir dans cette vidéo.
  • Stockez à l'abri des intempéries les meubles de jardin et autres objets non attachés, p. ex. les trampolines ou tables de ping-pong. Assurez-vous qu’ils ne puissent pas causer de dégâts en cas de tempête. Cela concerne surtout les objets qui se trouvent sur les balcons, les terrasses de toit ou les rebords de fenêtre et qui pourraient blesser quelqu’un s’ils s’envolaient ou tombaient.
  • Une inondation ? Quittez les locaux inondés tels que les caves ou les garages souterrains, mais également les ascenseurs. Évitez les alentours des cours d'eau et les dépressions de terrain. L'eau qui s'écoule est beaucoup plus puissante qu'il n'y paraît. Elle peut vous entraîner ou emporter votre véhicule. Mettez en place les mesures de protection mobiles prévues si elles permettent d’assurer la sécurité des personnes.
  • Une maison très enneigée est aussi source de danger : de la neige ou de la glace peuvent glisser du toit. Assurez-vous que les personnes qui passent sur votre terrain ne courent aucun danger. Adressez-vous à un spécialiste pour savoir s’il est nécessaire de faire déblayer le toit par un professionnel.
  • Les tremblements de terre ne durent généralement que quelques secondes. Les personnes doivent se mettre en sécurité immédiatement. Les meilleurs endroits sont l’embrasure d’une porte, sous une table solide ou sous un lit. Gardez le plus de distance possible par rapport aux objets d'ameublement mobiles, comme des étagères pleines de livres, et par rapport aux fenêtres et parois en verre qui pourraient éclater. Il n’y a pas assez de temps pour quitter le bâtiment ou tenter de rejoindre un abri. On peut être blessé en chemin par la chute d’éléments de construction.

Quand c’est fini

Il y aura sûrement une prochaine fois. Mais voici ce que vous devez faire après des intempéries :

  • Après une tempête ou un orage de grêle, il est conseillé de contrôler le toit et l’enveloppe du bâtiment pour vérifier s’ils sont toujours bien étanches sur toute leur surface.
  • Retirez les feuilles et autres matières solides des dispositifs d’écoulement.
  • Les éléments de construction encore mouillés doivent être rapidement séchés entièrement. Les éléments de construction défectueux doivent être réparés de manière conforme ou remplacés afin d’éviter d’autres dommages ultérieurs (p. ex. : liés à la physique du bâtiment).
  • Un dommage ? Informez sans attendre votre établissement d’assurance. Il saura aussi vous conseiller sur les mesures de protection des bâtiments. Vous trouverez des recommandations d’ordre général pour protéger les bâtiments existants dans le check-up des dangers naturels.

Si vous changez de profil, vous accéderez à une mise en page et à un niveau de détail du contenu différents.

Changer de profil