Constructions et rénovations : à quoi faut-il faire attention ?

Aucune région de Suisse n'est à l'abri des tempêtes, de la grêle ou des inondations. Même si l'on est bien assuré, un sinistre est toujours source de contrariétés. Il est souvent impossible de remplacer les biens auxquels nous tenons. Mais en prenant en compte la protection contre les dangers naturels dès les premières étapes d’un projet, on peut facilement se protéger et protéger sa maison à moindres frais. Si vous souhaitez identifier les dangers naturels qui menacent l’emplacement de votre bâtiment, rendez-vous sur le check-up des dangers naturels. Vous y trouverez des informations et des recommandations spécifiques pour votre situation.

L’achat

Le ruissellement de surface s'écoule de la pente vers la maison et l'eau de pluie s'égoutte sur les avant-toits

Avant d’acheter, il est essentiel de s’informer sur les risques auxquels est exposé le site choisi. Le check-up des dangers naturels est là pour ça.

Les mesures de protection peuvent vite devenir contraignantes et limiter les possibilités d’utilisation du terrain, notamment si le niveau de risque est moyen ou élevé. C’est notamment le cas pour les chutes de pierres, les glissements de terrain, les avalanches ou les laves torrentielles, car les forces générées sont alors particulièrement importantes.

Attention : même si l’aléa semble mineur, le risque peut quand même être important. Quelques centimètres de différence suffisent à déterminer si votre maison restera au sec en cas d'inondation. Ce sont toutes les ouvertures du bâtiment qui doivent être protégées : portes et fenêtres bien sûr, mais aussi sauts-de-loup, ouvertures d'aération et voies d’accès au garage.

La conception

Une protection prévue dès les premières étapes est facile à mettre en œuvre et à peu de frais. Pensez à discuter des possibilités de protection pour votre bâtiment avec vos partenaires de construction. Grâce au check-up des dangers naturels, vous disposez rapidement d’une vue d’ensemble des dangers qui menacent le site et découvrez les mesures de protection possibles.

  • Misez sur une analyse minutieuse de la situation et sur une planification judicieuse. Vous vous épargnerez ainsi bien des dépenses pour adapter la conception et apporter des améliorations après coup. Renseignez-vous aussi auprès des services cantonaux.
  • Il n’est jamais trop tôt pour se faire conseiller et n’hésitez pas à poser des questions si vous ne comprenez pas tout. Les maîtres d'ouvrage ont trop souvent tendance à signer des documents pour la demande de permis de construire ou les plans d’exécution sans vraiment savoir de quoi il retourne. N’oubliez pas que vous portez une lourde responsabilité en tant que maître d'ouvrage et propriétaire.
  • Les lois cantonales et communales, les normes de construction et les dispositions relevant du droit des assurances posent les objectifs de protection. Renseignez-vous suffisamment tôt et réfléchissez bien aux risques que vous pensez pouvoir supporter. Par exemple, si vous devez impérativement empêcher une interruption de l’exploitation, vous avez alors tout intérêt à définir des objectifs de protection plus exigeants.
  • Deux bâtiments sur trois en Suisse sont potentiellement menacés par le ruissellement de surface en cas de fortes précipitations, même s'ils sont situés à l’écart des plans et des cours d'eau. Par ailleurs, la grêle, les tempêtes, la neige et les tremblements de terre doivent être envisagés pratiquement partout en Suisse. Il convient donc d’adapter le mode de construction aux conditions sur place.
  • Privilégiez toujours des solutions qui offrent une bonne protection permanente, sans intervention humaine. Quelques centimètres de différence suffisent à déterminer si votre maison restera au sec en cas d'inondation.
  • La façade et le toit sont directement exposés aux dangers naturels. Choisissez des matériaux solides et des produits testés. Reportez-vous au répertoire grêle comme outil d’aide à la planification.
  • Exigez de vos partenaires qu’ils appliquent rigoureusement les normes de construction, en particulier les normes de construction SIA 261 et SIA 261/1, essentielles en matière de dangers naturels.

La construction

Faites attention aux détails, que ce soit lors de l’attribution des mandats ou pendant l’exécution.

  • Comme pour la planification, vous devriez exiger de vos partenaires l’application rigoureuse pendant les travaux des normes de construction en vigueur, notamment les normes SIA 261 et SIA 261/1. Votre bâtiment sera ainsi non seulement bien protégé, mais sa valeur sera aussi garantie sur la durée. En tant que maître d'ouvrage, vous vous assurez ainsi une meilleure sécurité et vous courez moins de risques d’être victime d’erreurs de planification ou de défauts de construction.
  • Documentez comme il se doit l’avancement des travaux et renseignez-vous immédiatement auprès de vos partenaires si vous souhaitez poser des questions ou si vous avez l'impression que quelque chose n'est pas en ordre. Une bonne direction des travaux est essentielle à l’assurance qualité.
L'inondation de la fouille due à de fortes pluies retarde les travaux de construction et entraîne des coûts et des problèmes supplémentaires

La réception

Le saut de loup est surélevé et étanche par le bas pour empêcher l'eau d'y pénétrer.

Votre maison mérite d’être bien protégée contre les dangers naturels. Ne vous contentez pas d’une demi-solution.

  • Contrôlez soigneusement et de préférence avec l’aide d’un spécialiste indépendant si la prestation fournie correspond bien à la commande. Demandez à votre architecte ou à votre projeteur de confirmer par écrit que votre maison répond parfaitement aux exigences définies en matière de protection et que les mesures de protection ont été mises en œuvre comme convenu.
  • Exigez des produits de grande qualité pour les éléments de construction, même pour ceux qui semblent en apparence moins importants ou qui ne sont pas directement visibles. Précisez bien que ces éléments aussi doivent être mis en place avec autant de précaution qu’un parquet ou un plan de travail dans la cuisine.
  • N’hésitez pas à le notifier si vous avez l’impression qu’il y a un défaut de construction. Organisez des contrôles approfondis avec un spécialiste indépendant. Vous perdrez sinon un temps précieux en procédure si la construction s’avère non conforme.
  • Discutez avec votre architecte ou votre projeteur pour déterminer les travaux d’entretien à effectuer régulièrement afin de garantir sur le long terme une protection contre les dangers naturels.

Si vous changez de profil, vous accéderez à une mise en page et à un niveau de détail du contenu différents.

Changer de profil