Un bon entretien pour une meilleure sécurité

Une planification prévoyante et une exécution minutieuse sont certes décisives, mais l’entretien du bâtiment constitue aussi un facteur essentiel de la protection contre les dangers naturels. Les impératifs de protection d’un bâtiment dépendent autant de l’aléa existant sur le site que de l’affectation du bâtiment et de ses besoins en termes de sécurité.

Renseignez-vous sur les aléas existants sur le site

Le ruissellement de surface s'écoule de la pente et de la route vers la maison

Pour bien protéger sa parcelle, il faut bien connaître les dangers. Le check-up des dangers naturels est là pour vous aider. Il est indiqué de procéder à des analyses approfondies sur place selon les dangers. Prenez aussi en compte les alentours en répondant aux questions suivantes : Où l’eau peut-elle s’écouler en cas de fortes pluies ? Où s’accumule-t-elle ? Comment parvient-elle à s’écouler ?

En termes de risque de dommage, le mode de construction et l’affectation du bâtiment jouent un rôle tout aussi important que l’aléa existant. Les exigences en matière de protection sont aussi classées en conséquence. Si l’on prévoit des transformations notamment, il est utile de ne pas attendre pour faire appel à un spécialiste. Vous trouverez les recommandations adaptées à votre situation dans le check-up des dangers naturels.

Le toit et la façade

Toutes les installations de drainage sur et autour du bâtiment doivent être débarrassées à tout moment afin que l'eau de pluie puisse s'écouler.

L’enveloppe d’un bâtiment est directement exposée aux intempéries et joue de ce fait un rôle essentiel pour protéger toute la maison. Elle doit être capable de résister aussi bien aux tempêtes, à la grêle et aux fortes pluies qu'à la neige :

  • Faites contrôler régulièrement le toit par un spécialiste. Vous éviterez ainsi de subir de coûteux dommages.
  • Veillez à ce que les gouttières, les tuyaux de descente et tous les autres conduits d’écoulement et de drainage ne soient pas bouchés par des feuilles ou autres matières solides afin que l’eau puisse bien s’écouler.

Les éléments de construction poreux et usés doivent être réparés ou remplacés sans attendre. Optez pour des produits testés à la grêle lors de réparations ou de rénovations, par exemple pour les coupoles d'éclairage, les installations solaires ou l’isolation extérieure de la façade.

Les ouvertures et les voies d’accès

Les stores à lamelles ont été pliés et cabossés par la grêle et les tempêtes

De nombreux bâtiments possèdent de vastes surfaces de fenêtres avec une protection solaire et visuelle installée à l’extérieur. Ce genre de stores à lamelles résistent peu au vent et à la grêle et ils doivent donc être remontés en cas d’intempéries. Profitez du système d'alerte grêle gratuit « Protection grêle – tout simplement automatique » et faites également installer un anémomètre.

Fenêtres, portes et voies d’accès telles que l’entrée d’un garage souterrain sont autant de possibilités de pénétration de l’eau. Si votre bâtiment se trouve dans une zone menacée par les crues ou le ruissellement de surface, vous pouvez compléter les mesures de protection constructives en remplaçant en temps voulu les joints et en contrôlant régulièrement les installations d’évacuation des eaux. Vous augmenterez ainsi la sécurité de votre bâtiment. Le bon fonctionnement des mesures de protection dites partiellement mobiles doit être régulièrement contrôlé et faire l’objet d’une maintenance par un professionnel. Il s’agit par exemple des barrières de rétention à mouvement mécanique ou des fenêtres de protection contre les crues équipées de capteurs. Si des mesures mobiles comme des batardeaux ou des barrières anti-inondations doivent être installées, vous devez tester leur bon fonctionnement régulièrement. Il faut toujours privilégier les systèmes permanents de protection contre les crues, qui s’avèrent souvent aussi moins onéreux sur la durée.

Un sous-sol qui résiste aux dangers naturels

Les sous-sols sont particulièrement touchés par les crues et le ruissellement de surface. Mais il existe des moyens de réduire les risques, comme les portes et fenêtres anti-inondations ou les solutions ciblées pour rendre étanches les points faibles. Si vous craignez une inondation due à un refoulement de canalisations, il serait bon de songer à installer un clapet anti-retour. Dans tous les cas, il est important de contrôler et de nettoyer régulièrement tous les dispositifs d’évacuation de l'eau, sans oublier l’écoulement au niveau des sauts-de-loup. Vous pouvez également réduire l’ampleur des dommages par une utilisation adaptée de cet espace. Pensez à surélever les objets de valeur et les installations techniques.

Si le risque en radon est élevé sur le site ou si vous destinez votre sous-sol à une utilisation plus régulière : faites mesurer la concentration en radon dans le bâtiment par un service de mesure agréé. Vous pourrez alors prendre les éventuelles précautions requises pour vous protéger.

Autour du bâtiment

Lors d'une forte tempête, un arbre tombe sur le toit d'une maison et un trampoline s'envole

Si votre maison est entourée d’un terrain, vous êtes tenu d'entretenir le jardin et les espaces devant la maison. Prenez soin de vos arbres comme il se doit et faites-les tailler ou abattre, s’ils sont susceptibles d’endommager la maison ou de blesser des personnes lors d’une tempête par exemple.

Si vous envisagez quelques petits aménagements dans votre jardin ou sur les voies d’accès (suppression d’une haie ou de bordures, réfection de l’entrée du garage, etc.), n’oubliez pas que de grosses quantités d’eau peuvent s’accumuler en très peu de temps quand il pleut très fort. Cette eau ne doit pas s’arrêter contre votre maison : elle doit pouvoir s’écouler sans présenter de danger pour vous ou vos voisins.

Contrôlez régulièrement les couvertures de piscine et remplacez-les à l’occasion par une couverture testée à la grêle.

Si vous changez de profil, vous accéderez à une mise en page et à un niveau de détail du contenu différents.

Changer de profil