Le check-up des dangers naturels suisse n’est optimisé que pour les tablettes et ordinateurs. Merci de votre compréhension.

Type de bâtiment*
Dans quel domaine souhaitez-vous recevoir des conseils ? Choisissez!
Situations*
Parties de bâtiment*
Bâtiment et situation
Autour du bâtiment
Sous-sol
Façade
Toit
Dangers naturels*
masquer
afficher

Voici ce que vous pouvez faire pour protéger votre bâtiment

Veuillez ouvrir les recommandations et utiliser le menu de sélection ci-dessus pour adapter les critères à votre projet de construction.

De quelle protection votre bâtiment a-t-il besoin ?

Les mesures que vous pouvez prendre...

  • Protection contre la grêle : stratégies pour les nouveaux bâtiments

    Protection du toit et de la façade avec des matériaux résistants à la grêle

    Prenez en compte l'action de la grêle et des fortes pluies pour déterminer l’orientation du bâtiment, la constitution de la façade et les installations d’évacuation. Utilisez exclusivement des matériaux résistant à la grêle pour le toit et la façade. Utilisez le répertoire grêle comme outil d'aide à la décision (recommandation: choisir des produits ayant une résistance à la grêle minimale RG3).

     

    Protection grâce à des toits en saillie

    Les toits en saillie réduisent le risque d'impact direct de la grêle contre la façade.

     

  • Protection contre la grêle : stratégies pour les bâtiments existants

    Protection grâce à des matériaux résistant à la grêle

    Lors d’une transformation, utilisez des matériaux résistant à la grêle pour le toit, la façade et les ouvertures. Pour choisir les matériaux, reportez-vous au répertoire grêle comme outil d’aide à la décision (recommandation : choisir des produits ayant une résistance à la grêle minimale RG 3).

     

    Protection par des filets ou un grillage

    Les éléments vulnérables de l’enveloppe du bâtiment sont protégés par des filets ou par un grillage. Ces grillages ou filets sont conçus pour plusieurs averses de grêle. Selon la situation, ils doivent être installés puis démontés de manière saisonnière, par ex. pour éviter tout problème dû à la neige.

     

    Protection par des éléments d’usure

    Les éléments de l’enveloppe du bâtiment vulnérables à la grêle peuvent être protégés par des éléments d’usure constitués du même matériau, qui jouent le rôle d’une couche de protection supplémentaire. On applique notamment cette méthode aux membranes : une membrane extérieure supplémentaire recouvre les membranes intérieures pour les protéger contre les impacts directs de la grêle. L’effet protecteur n’est souvent conçu que pour une seule averse de grêle et la protection doit donc être contrôlée et si nécessaire remplacée après une averse de grêle.

     

  • Enveloppe du bâtiment résistante à la grêle – Répertoire grêle

    Choisissez des matériaux résistant à la grêle pour éviter des dommages à l’enveloppe du bâtiment causés par l’impact de la grêle. Pour cela, consultez le répertoire grêle. A l'instar du répertoire de la protection incendie, il contient des produits et des éléments de construction dont la résistance à la grêle a été soumise à des essais et certifiée.

     

    Recommandation : choisissez des matériaux et des combinaisons de matériaux invulnérables à la grêle, donc avec une résistance à la grêle RG 3 au minimum. Il faut aussi que les différentes parties du bâtiment puissent être réparées ou remplacées.

    Les établissements cantonaux d'assurance renseignent sur l'actualisation du répertoire et indiquent dans quelle mesure il est obligatoire.

     

    Classes de résistance à la grêle

    Les classes de résistance à la grêle sont délimitées par les mêmes tailles de grêlons que celles appliquées pour l’analyse météo-climatologique des données relatives à la grêle. De manière générale, la résistance à la grêle RG 3 au minimum est recommandée. Cela signifie qu’un produit de construction résistera sans dommages à l’impact d’un grêlon de 3 cm de diamètre.

    Classes de résistance à la grêle

    Fonctions des éléments de construction

    Un élément de construction peut remplir une ou plusieurs fonctions. Les plus fréquentes sont l’étanchéité, l’aspect, l’assombrissement, la translucidité et la mécanique. Selon sa fonction, un élément de construction peut être attribué à différentes classes de résistance à la grêle.

     

    Informations complémentaires sur les types et causes de dommages et les situations de danger typiques en cas de grêle.

     

  • Protection contre la grêle pour les éléments complémentaires

    Les éléments complémentaires à l’enveloppe du bâtiment sont des éléments de construction ou des appareils placés à l’extérieur, comme les installations de climatisation, les antennes, les installations de production d’énergie (énergie solaire photovoltaïque ou thermique) et les capteurs de mesure et de commande liés à ces éléments. Protégez aussi ces éléments contre la grêle. Choisissez des matériaux et combinaisons de matériaux qui résistent à la grêle sans dommages (résistance à la grêle RG 3 au minimum, voir répertoire grêle). Il faut aussi que les différents éléments complémentaires puissent être réparés ou remplacés sans devoir remplacer toute la structure.

  • Résistance à la grêle des tuiles ardoise/béton

    L’impact de la grêle cause des dommages à la structure des tuiles et des bardeaux. (Schadenarten/-Ursachen). On peut observer les dégâts suivants aux tuiles en terre cuite et aux tuiles en béton, pour des grêlons de taille croissante : fissuration (microfissures et macrofissures), éclatements sur la face supérieure, éclatements sur la face inférieure, perforation et rupture.

    Plus l’épaisseur et la qualité sont élevées, plus les matériaux résistent à la grêle.

     

    Valeurs caractéristiques de résistance à la grêle pour les tuiles ardoise/béton

    Reparatur 

    Les tuiles et les bardeaux ayant subi un impact de grêle ne peuvent être réparés qu’à certaines conditions. Il faut principalement remplacer les éléments endommagés ou mettre en place une nouvelle couverture.

  • Résistance à la grêle des plaques en fibres-ciment

    L’impact de la grêle cause des dommages à la structure des plaques fibro-ciment (types et causes de dommages). On peut observer les dégâts suivants pour des grêlons de taille croissante : bossellement de la face antérieure, fissuration de la face postérieure, écaillage de la face postérieure, perforation.

    Plus l’épaisseur et la qualité des plaques fibro-ciment sont élevées, plus les matériaux résistent à la grêle.

     

    Valeurs caractéristiques de résistance à la grêle pour les plaques en fibres-ciment

    Réparation

    Les plaques en fibro-ciment ayant subi un impact de grêle ne peuvent pas être réparées. Il faut principalement remplacer les éléments endommagés ou mettre en place une nouvelle couverture.

  • Résistance à la grêle des lés d'étanchéité

    L'impact de la grêle cause des dommages à la structure des lés d'étanchéité apparents (types et causes de dommage). On peut observer les dégâts suivants pour des grêlons de taille croissante et différents niveaux d'usure des lés : perforation, fissuration.

    La résistance des lés d’étanchéité à l’impact de la grêle peut être déterminée au moyen d’un essai standardisé selon les normes SIA 271 et SN EN 13583 (Feuilles bitumineuses, plastiques et élastomériques d’étanchéité de toiture ­– Détermination de la résistance à l’impact de la grêle).

     

    Valeurs caractéristiques de résistance à la grêle pour les lés d'étanchéité

    Dommages typiques dus au relâchement de la couverture

    Les toits plats recouverts de gravier présentent souvent des raccords et des fermetures de bord où la couverture collée constituée de lés d’étanchéité en matière synthétique s’est détachée et plus ou moins retirée du raccordement à la surface du toit, ou a été même arrachée sous la bande de dilatation.

    Les lés d’étanchéité en matière synthétique deviennent cassants et leur coefficient de dilatation augmente à mesure qu’ils vieillissent. L'usure des lés d'étanchéité en PVC souples est visible par la perte des composants plastifiants. Des relâchements bien visibles aparaissent aux angles des bâtiments et le long des rebords du toit. C’est pourquoi les vieux lés se contractent sensiblement lorsque la température est basse. Ils se détachent alors de leurs fermetures de bord et des relâchements bien visibles apparaissent, de sorte que lés d'étanchéité ne sont plus protégés. Des plis, bourrelets ou autres cavités se forment aux angles des bâtiments et le long des superstructures ou des lanterneaux.

    Il est alors temps de remplacer les lés d'étanchéité en matière synthétique. Pour éviter ce genre de dommages, il est nécessaire de procéder à des contrôles d'entretien. Un contrôle annuel des toits plats est recommandé.

     

    Réparation

    On peut réparer provisoirement les petites fissures par rapiéçage, en collant des morceaux du même matériau, si le vieillissement le permet. Lorsque des relâchements sont assainis, le matériau manquant en bordure sous l’effet de la contraction due au froid doit être remplacé par de nouvelles bandes. Pour éviter de nouveaux relâchements, il est recommandé de fixer les bords par un moyen mécanique.

  • Résistance des membranes à la grêle

    L’impact de la grêle cause des dommages à la forme et à la structure des membranes (types et causes de dommage). On peut observer les dégâts suivants pour des grêlons de taille croissante : bossellement, perforations. Les membranes sont particulièrement vulnérables aux grêlons anguleux/renflés. Ils laissent des marques et perforent les matériaux.

    Réparation

    Les petites bosses peuvent se reconstituer. Dans les grandes bosses, de la saleté peut s'accumuler avec le temps. Les membranes perforées peuvent être rapiécées en collant des morceaux du même type de matériau ou en les remplaçant.

     

    Protection des objets

    Il existe les possibilités suivantes :

    • Utilisation de matériaux résistants et testés à la grêle pour la couche extérieure
    • Membranes supplémentaires comme couche d'usure pour protéger l'ensemble de la structure (Contrôle et, le cas échéant, réparation/remplacement après une averse de grêle !)
    • Installation d'un dispositif de protection contre la grêle (p.ex. filet anti-grêle, déterminer les exigences quant à la protection contre la pression de la neige et contre le vent !).
  • Résistance à la grêle des produits translucides en matière plastique

    Les matériaux suivants sont proposés pour confectionner des produits translucides en matière plastique : verre acrylique (PMMA), polycarbonate (PC), chlorure de polyvinyle (PVC), PET-G et polyester renforcé de fibres de verre (GF-UP). L’impact de la grêle cause des dommages à la structure des produits translucides en matière plastique (types et causes de dommage). On peut observer les dégâts suivants pour des grêlons de taille croissante : microétirements (seulement pour le PMMA résistant aux chocs), délamination (séparation des couches), fissures en étoile, perforations.

    Valeurs caractéristiques de résistance à la grêle pour les produits translucides en matière plastique

    Il est recommandé d’établir spontanément une preuve de la résistance à la grêle des bandes lumineuses selon SN EN 1013-1. De manière générale, la résistance à la grêle augmente avec l'épaisseur des matériaux utilisés.

     

    Réparation

    Les dommages peuvent être réparés par rapiéçage, en collant des morceaux du même matériau. Mais, pour des raisons esthétiques et économiques, cette méthode n’est appliquée que pour réparer des dommages structuraux isolés dans une façade.

     

    Protection des objets

    La résistance des produits à l’impact de la grêle augmente avec l’épaisseur des matériaux utilisés. La résistance à l’impact de la grêle et le comportement sur le long terme doivent être attestés par les fournisseurs. Les objets peuvent également être protégés par des matériaux traités (PC avec revêtement anti-UV) ou par des dispositifs de protection (PMMA avec grille ou nid).Les angles des revêtements disposés verticalement sont moins vulnérables que ceux des revêtements disposés horizontalement.

     

  • Résistance du verre à la grêle

    Les types de verre suivants sont fréquemment utilisés : en monocouche, verre flotté, verre armé et verre de sécurité trempé (VST) ; en multicouche, verre isolant et verre de sécurité feuilleté (VSF).

    Valeurs caractéristiques de résistance à la grêle pour le verre

    Réparation

    Les vitres touchées doivent être remplacées intégralement.

     

    Protection des objets

    Les expériences tirées de chutes de grêle survenues en Europe au cours des dernières décennies révèlent que l’application d’une vitre extérieure en verre de sécurité trempé (VST) procure une sécurité élevée contre le bris de vitres dû à l’impact de la grêle, à condition que l’épaisseur de la vitre soit de 4 mm au moins. La détermination de l’épaisseur des vitres suit les approches suivantes :

    • Charge : selon les normes SIA 261 et 261/1 pour le vent et la neige, en tenant compte d’une éventuelle position inclinée.
    • Approche pour tension à la rupture par flexion (vitres inclinées) 18 N/mm2 pour le verre normal, 25 N/mm2 pour le verre partiellement précontraint et 50 N/m2 pour le verre VST
    • Protection contre l’impact de la grêle : vitre extérieure en verre de sécurité trempé (VST) d’épaisseur déterminée comme indiqué ci-dessus (pour le verre flotté) et vitre intérieure en verre de sécurité feuilleté (VSF).

     

    De manière générale, il faut veiller, lors de la planification, à permettre un remplacement aussi aisé que possible. Les vitres de dimensions excessives, qui ne peuvent plus passer par l’intérieur du bâtiment ni être montées de l’extérieur sans travaux de grande ampleur après la construction, doivent être évitées.

    Les avant-toits en verre doivent être en VSF lorsque les vitres s’appuient sur un cadre en verre partiellement précontraint (VPP) lorsque les appuis sont ponctuels.

     

  • Résistance du bois à la grêle

    L’impact de la grêle cause des dommages à la peinture et à la structure des revêtements en bois (types et causes de dommage). On peut observer les dégâts suivants pour des grêlons de taille croissante : arrachement de la teinte grise naturelle ou arrachement de la couche de peinture, bosses, fissures, perforations. Les effets d'un impact de grêlons sur une surface en bois sont influencés par une multitude de paramètres : type de bois, direction de la coupe, rugosité de la surface, couche d'enduit et taux d'humidité comme paramètres spécifiques pour le bois. Le bois présente, de par sa nature, une surface très hétérogène, qui complique l'évaluation visuelle des dommages après un impact de grêlons.

     

    Valeurs caractéristiques de résistance à la grêle pour le bois

    Réparation

    Les façades en bois non traité sont moins vulnérables à la grêle que les surfaces peintes. En principe, l’altération de la couleur et les petites bosses affectant les façades en bois non traité ne sont pas des dommages. En temps normal, une surface non traitée se régénère d'elle-même au cours du processus naturel de vieillissement. On peut éventuellement redonner plus rapidement une couleur uniforme au bois en brossant la surface non traitée.  Les peintures arrachées ou polies en surface doivent être renouvelées. Les petits dommages à la structure (bords arrachés, bosses) peuvent être réparés en les ponçant si leur profil est suffisant. En cas de fissures ou de perforations, il faut remplacer l'élément concerné. En fonction de la qualité de la peinture, la rénovation sera plus ou moins complexe.

     

    Protection des objets

    Les angles des revêtements disposés verticalement sont moins vulnérables que ceux des revêtements disposés horizontalement. En ce qui concerne les éléments horizontaux, les revêtements à clin sont notamment insensibles aux dommages aux angles. Il est en outre recommandé d’installer des avant-toits, qui protègent les façades des impacts directs de la grêle.

  • Résistance des tôles à la grêle

    Les tôles reposant sur un support dur subissent des dommages à la couleur et à la forme (Types et causes de dommages). Sur un support mou, les tôles et leurs liaisons subissent également des dommages à la couleur et à la forme, mais peuvent aussi se casser. Les tuiles et les tôles en forme de bardeaux peuvent subir des dommages à la couleur et à la forme. Les liaisons peuvent aussi devenir non étanches suite à des déformations.

     

    Concernant l'étanchéité du toit ou de la façade, des séries de test actuelles effectuées par l'AEAI (avec divers matériaux, surfaces et épaisseurs) ont montré que le revêtement extérieur de l'enveloppe du bâtiment est et reste étanche. Le danger que le bâtiment et ses éléments intérieurs (personnes, meubles, installations, dispositifs électroniques) subissent un dommage est donc négligeable. Les photos suivantes montrent ainsi seulement des altérations de l'aspect extérieur des parties de bâtiment après l'impact de grêlons, mais la fonction de l'enveloppe du bâtiment reste intacte.

    Valeurs caractéristiques de résistance à la grêle pour les tôles

    Réparation

    On peut remédier à l’altération de la couleur par farinage en nettoyant la surface des tôles. Il ne s’agit pas d’un dommage à proprement parler. Dans la plupart des cas, la solution la moins onéreuse consiste à remplacer les éléments endommagés. Les altérations de la couleur peuvent être réparées en réappliquant une couche.

     

    Protection des objets

    La résistance des tôles à l’impact de la grêle augmente avec la résistance des matériaux les composant (module d’élasticité) et avec leur épaisseur. Les angles des revêtements disposés verticalement sont moins vulnérables que ceux des revêtements disposés horizontalement.

    Les façades en tôle seront éventuellement protégées de surcroît par un avant-toit d’avancée suffisante ou par des dispositifs de protection installés devant. Les avant-toits protègent généralement la façade et ses fenêtres. Les bâtiments modernes, cubiques sont souvent construits sans avant-toits. C'est pourquoi la valeur RG pour l'aspect est aujourd'hui davantage considérée. Tout comme pour le toit, les exigences élevées pour les bâtiments à l'architecture complexe peuvent être déterminées et atteintes en choisissant des matériaux appropriés. Cela est particulièrement important pour les parties du bâtiment exposées ; pour les façades protégées, cette valeur perd en importance, car la façade n'est pas affectée.

  • Résistance à la grêle: crépi

    On distingue dans ce qui suit le crépi sur surface solide et sur isolation extérieure.

    L'impact de la grêle cause des bosses, et des dommages à la couleur et à la structure du crépi (types de dommages). On peut observer les dommages suivants pour des grêlons de taille croissante : arrachement de la peinture, bossellement, fissuration du crépi, éclatement du crépi jusqu'à la mise au jour de l'armature.

    Valeurs caractéristiques de la résistance à la grêle pour crépi

    Façades gravement endommagées par des chutes de grêle

    Réparation 

    Si les dommages sont très étendus et que l'étanchéité n'est plus assurée, il faut remplacer le crépi. Si les dommages sont peu étendus et que l'étanchéité n'est plus assurée et si  la couleur est altérée, il faut principalement réparer le crépi existant. En cas de micro-fissures, on peut les résorber au moyen d'une peinture d'entretien. En cas de fissures continues (enduit supérieur ou inférieur), il faut remplacer le crépi.

    La résistance du crépi à l'impact de la grêle doit notamment être attestée par le fournisseur et éventuellement vérifiée sur l'objet lorsqu'une isolation extérieure est appliquée.

     

  • Résistance à la grêle des stores et des volets roulants (fermetures)

    À l'impact de grêlons, les fermetures subissent des dommages à la forme et à la fonction (cordelettes coupées). On peut observer les dégâts suivants pour des grêlons de taille croissante : bossellement, déformation, perforation (seulement des produits en matière plastique).

    Valeurs caractéristiques de résistance à la grêle pour les fermetures

    Réparation

    Il faut principalement remplacer l’ensemble de la fermeture, mais le dispositif de remontée motorisé ne doit pas toujours être changé. Selon le produit, le remplacement de lamelles individuelles est possible. Les fermetures endommagées sont souvent difficiles d'accès, ce qui complique considérablement la tâche (besoin d'échafaudage).

     

    Protection des objets

    La résistance à l’impact de la grêle augmente avec l’épaisseur des matériaux utilisés. Une mesure de protection temporaire consiste à relever les stores et les volets roulants avant la chute de grêle. Une mesure de protection permanente consiste à placer les stores et les volets roulants derrière des vitres ou des rideaux.

  • Résistance à la grêle pour les (installations extérieures) /capteurs solaires

    Capteurs solaires thermiques
    Valeurs caractéristiques de résistance à la grêle pour les installations extérieures
  • Un avant-toit, protégeant les façades et les fenêtres du bâtiment contre les intempéries, retarde leur vieillissement et les préserve de certains dommages. Mais il ne peut pas offrir une protection absolue contre les tempêtes et les pluies intenses. Il réduit cependant la fréquence à laquelle les façades sont mouillées – un aspect important pour garantir la pérennité de la façade.

     

    Toit en saillie et avant-toit : protection permanente contre la grêle.
    Toit en saillie et avant-toit : protection permanente contre la grêle.
  • Installation de protection permanente : grillages pare-grêle et filets de protection

    Les grillages pare-grêle protègent efficacement et durablement les matériaux vulnérables à la grêle.

    L’installation de filets de protection au-dessus des serres pendant la saison de la grêle offre une protection temporaire.

  • Le verre des vitres est nettement plus résistant que le matériel des stores.

    Service gratuit « Protection grêle – tout simplement automatique » : Les stores remontent automatiquement grâce à un signal à distance lié aux prévisions météo. Informations complémentaires : Association des établissements cantonaux d'assurance (AECA).

     

À quoi vous devriez encore penser à l'avenir...

  • Altération de la résistance à la grêle sur les produits en matière synthétique (vieillissement)

    Avec le temps, les produits en plastique perdent leur résistance à la grêle plus particulièrement quand ils sont exposés aux intempéries. Le choix de la protection UV joue un rôle déterminant dans le vieillissement : le phénomène de vieillissement se déroule différemment selon le plastique ou la proportion de matière plastique utilisé et selon la protection anti-UV. Les déclarations de garantie du fabricant peuvent donner des informations à ce sujet. Important : La classification de la résistance à la grêle dans le Répertoire de la protection contre la grêle s'applique pour l’état neuf de chaque produit.

     

    Evolution temporelle de la résistance à la grêle (vieillissement)