Le check-up des dangers naturels suisse n’est optimisé que pour les tablettes et ordinateurs. Merci de votre compréhension.

Type de bâtiment*
Dans quel domaine souhaitez-vous recevoir des conseils ? Choisissez!
Situations*
Parties de bâtiment*
Bâtiment et situation
Autour du bâtiment
Sous-sol
Façade
Toit
Dangers naturels*
masquer
afficher

Voici ce que vous pouvez faire pour protéger votre bâtiment

Veuillez ouvrir les recommandations et utiliser le menu de sélection ci-dessus pour adapter les critères à votre projet de construction.

De quelle protection votre bâtiment a-t-il besoin ?

Les mesures que vous pouvez prendre...

  • Attention : quand la neige glisse et tombe du toit, elle peut endommager des éléments de construction situés en contrebas et mettre en danger des personnes.

    Stratégies de protection des nouveaux bâtiments contre la neige et la glace :

    Protection en procédant à un dimensionnement rigoureux selon SIA 261 et 261/1 « neige » :

    Pour les projets de nouvelles constructions, incorporez dans vos plans les critères relevant de la conception (emplacement, altitude, forme du toit, orientation, transmission de chaleur à la surface du toit, exposition au vent). L’enveloppe et la structure porteuse sont dimensionnées selon les normes SIA 260 et 261/1. L’important est que les charges soient transmises au système porteur jusqu’aux fondations. Évitez les grandes différences de poids, les charges ponctuelles élevées sur les assemblages et réduisez à un minimum les surfaces de contact des éléments en saillie et des fenêtres du toit afin d’empêcher la neige de s’y amasser. Il en va de même pour les capteurs et panneaux solaires. Lors du dimensionnement du toit, il faut prendre en compte toutes les charges statiques sur un côté ou une partie du toit ainsi que les charges dynamiques occasionnées par un glissement de neige important.

     

    Protection contre le glissement de la neige : Lorsque le toit présente une inclinaison supérieure à 25° ou que sa surface est particulièrement lisse, planifiez des dispositifs adaptés empêchant la neige de glisser.

     

    Protection contre la charge de glace :

    Prévoyez des mesures de renforcement dans le secteur des gouttières lorsque le bâtiment est situé dans un endroit soumis à d’importantes chutes de neige et à de longues périodes de gel-dégel.

     

  • Attention : quand la neige glisse et tombe du toit, elle peut endommager des éléments de construction situés en contrebas et mettre en danger des personnes.

    Stratégies de protection des bâtiments existants contre la neige et la glace :

    Protection par le renforcement :

    Effectuez les rénovations de bâtiments existants selon les normes de construction en vigueur (SIA 260 et 261/1) et renforcez si nécessaire le système porteur et l’enveloppe du bâtiment. Prenez en compte les changements dans la répartition des charges sur le système porteur existant et faites calculer les pressions statiques exercées par les capteurs et panneaux solaires sur le toit.

    De manière générale, éviter les grandes différences de charge sur le toit et les charges ponctuelles sur les assemblages. Protégez les éléments en saillie et les fenêtres du toit contre l’action de la neige rampante en renforçant la construction. Lors du dimensionnement du toit, il faut prendre en compte toutes les charges statiques sur un côté ou une partie du toit ainsi que les charges dynamiques occasionnées par un glissement de neige important. Pour les vieux bâtiments qui n’ont pas été construits selon les normes actuellement en vigueur, faites contrôler la résistance des éléments de construction conformément à SIA 261 et 261/1. La méthode d’observation de la situation permet d’alarmer des spécialistes à temps pour organiser un déblaiement de la neige, ce qui peut si besoin garantir la sécurité lors d’un événement naturel dommageable.

     

    Protection contre le glissement de la neige :

    Lorsque le toit présente une inclinaison supérieure à 25° ou que sa surface est particulièrement glissante, planifiez des dispositifs empêchant la neige de glisser.

     

    Protection contre la charge de glace :

    Prévoyez des mesures de renforcement dans le secteur des gouttières lorsque le bâtiment est situé dans un endroit soumis à d’importantes chutes de neige et à de longues périodes de gel-dégel.

     

  • Topographie du site : influence le danger lié aux tempêtes et à la pression de la neige. Ces sites présentent une exposition à des charges de vent élevées et des transports importants de neige par le vent (cf. normes SIA 261 et 261/1 ainsi que Zimmerli / Hertig 2006):

    Examinez les conditions de vent locales, car celles-ci influencent aussi la répartition de la neige sur le toit. Pour les ouvrages situés dans des lieux soumis à des conditions de vent extraordinaires, faites appel à une personne spécialisée pour effectuer des examens spécifiques à l’objet concerné.

     

  • La forme du toit influence considérablement les forces de pression et de succion générées par le vent, ainsi que les charges de neige possibles. Calculez, selon les normes SIA 261 et 261/1, les forces locales et globales pour la forme du toit correspondante. Les coefficients de forme de toiture selon les normes SIA 261 et 261/1 sont déterminants pour les toits exposés à des conditions de vent normales. Les constructions situées dans des endroits soumis à des conditions de vent extraordinaires nécessitent une étude spécifique au site. Prenez en compte le fait que la fréquence des périodes d’alternance gel-dégel dépend fortement de l’inclinaison et de l'orientation des surfaces du toit.

     

  • Protection des sapteurs et panneaux solaires contre la neige

    Planifiez toujours les capteurs et panneaux solaires (modules et sous-construction) de sorte qu’ils résistent à la charge de la neige sans nécessiter des travaux de déblaiement, selon les normes SIA 261 et 261/1 et que la sous-construction ne cause pas de dommages à l'enveloppe du bâtiment. De plus, les charges ponctuelles résultantes doivent être correctement déviées dans le système porteur et ne doivent pas être transmises à la couverture du toit.

     

    Les installations thermiques doivent être en partie équipées d’une commande d’inversion. Cette commande permet, si besoin, de manuellement faire circuler du liquide chaud dans l’installation et ainsi de faire fondre la neige. Pour les installations photovoltaïques, il existe des commandes électriques pour faire chauffer les modules (toutefois l’activation de cette fonction annule souvent la garantie du fabricant).

     

    Une planification appropriée et des mesures architecturales permettent souvent d’éviter des charges de neige élevées ou de les transmettre de manière ciblée au système porteur. Si par exemple une installation thermique est montée contre la façade, elle sera protégée de la neige en hiver et offrira quand même un bon rendement grâce à la position basse du soleil. La chaleur résiduelle de ce type d’installation en façade peut en outre être utilisée pour débuter la fonte de neige sur d’autres parties de l’installation.

  • Renforcement des gouttières contre les charges de glace :

    Prévoyez un renforcement des gouttières dans les lieux où les périodes d’alternance gel-dégel sont longues et où les charges de glace sont élevées. Afin d’éviter tout dommage aux personnes et aux objets par une rupture de la glace, il est recommandé de faire appel à une personne spécialisée à temps pour déblayer les dépôts de neige et de glace. Sur le plan de la construction, la gouttière peut être chauffée par moments.

     

  • Transmission de chaleur à la surface du toit :

    La fonte de la neige sur les toits est accélérée lorsque la transmission de chaleur à leur surface est importante. D’après la norme SIA 261, ce processus peut être pris en compte à l’aide d’un coefficient thermique. L’influence d’une défaillance des installations techniques sur la transmission de chaleur admise devra être examinée au préalable, par exemple dans le cas de toitures vitrées recouvrant des locaux chauffés.

    Faites attention : pour les bâtiments qui ont été isolés après coup, la neige reste généralement amassée sur le toit plus longtemps, de sorte que les charges exercées sont plus élevées et plus longues qu’avant l’isolation. Si une telle situation se présente, procédez toujours à une vérification et, le cas échéant, faites appel à une personne spécialisée.

     

  • Dispositifs anti-glissement de neige :

    Les grilles à neige, les poutres transversales et les crochets arrêt-neige entrent en ligne de compte comme dispositifs de protection contre le glissement de la neige. Planifiez ce genre de dispositifs pour les toits d’inclinaison supérieure à 25°, afin d’éviter un glissement de neige et de glace. Les dispositifs anti-glissement de neige doivent également être dimensionnés et installés par rapport à l’action de la charge de neige, conformément aux normes SIA 261 et 261/1.