Protection des installations d’alimentation

Alimentation en eau potable

La conduite principale d’alimentation en eau potable est généralement équipée d’un filtre. Celui-ci peut être endommagé ou totalement bouché par une inondation, provoquant ainsi une coupure de l’approvisionnement en eau potable. Placez le filtre au-dessus de la hauteur maximale d’inondation de manière à ce qu’il soit facilement accessible.

Alimentation en électricité

Dans un bâtiment non étanche, l’alimentation en électricité peut être garantie en prenant les mesures suivantes :

  • Emplacement de l’interrupteur principal ainsi que des dispositifs de mesure, de distribution et de commande au-dessus de la hauteur d’inondation maximale.
  • Séparation des lignes alimentant les parties du bâtiment situées au-dessous et au-dessus de la hauteur d’inondation maximale.
  • Déconnexion automatique des lignes de distribution situées dans des étages menacés d’inondation.

La présence d’un éclairage de sécurité indépendant du réseau revêt une grande importance, notamment dans les complexes où il faut procéder à une évacuation de personnes et de biens en cas de catastrophe (p. ex. sous-sols d’hôpitaux ou d’exploitations industrielles ou artisanales, garages souterrains, etc.).

Les mesures décrites s’appliquent par analogie à l’alimentation en gaz des bâtiments. Voir les « Règles techniques de la Société suisse de l’industrie du gaz et des eaux SSIGE et la directive VDI 6004 (2006).).

Ancrage des citernes à mazout

Positionnez les installations de stockage de mazout au-dessus de la hauteur d’inondation maximale (y compris le tuyau de ventilation). Ainsi vous évitez des dommages importants au bâtiment et à l’environnement dus à la dissémination du mazout et vous garantissez leur fonctionnement pendant et après une inondation. Si cet agencement est irréalisable, le mazout doit obligatoirement être stocké dans de bonnes conditions d’étanchéité et de manière à résister à la poussée d’Archimède. De plus, la citerne et les conduites entrantes et sortantes doivent être fixées afin de résister à la pression hydraulique (flambage). La conduite d’introduction du mazout dans le brûleur doit être équipée d’un clapet qui se ferme automatiquement si de l’eau envahit le sol de la chaufferie.

Mesures pour le stockage de bois

Les pellets et les plaquettes de bois gonflent au contact de l’eau. La pression qui en résulte peut endommager le local de stockage. La marchandise elle-même est rendue inutilisable par l’inondation et salit le local de stockage. Si possible, positionnez les dépôts de bois au-dessus de la hauteur d’inondation maximale. Si ce n’est pas possible, il faut rendre étanche le dépôt et le sécuriser contre la poussée d’Archimède. Une autre solution pour réduire les dommages potentiels dans le local de stockage est de planifier une inondation contrôlée (p.ex. prévoir des ouvertures/des points de rupture par lesquels la marchandise entreposée peut se déverser, ou ne pas remplir entièrement le local).

Protection contre le refoulement des canalisations

Dans les canalisations, la mesure principale consiste à empêcher tout refoulement. L’installation de dispositifs de fermeture anti-reflux peut s’avérer utile même pour des bâtiments situés en dehors des zones menacées d’inondation. Cela permet d’empêcher que le bâtiment soit inondé de l’intérieur.

Voies d’évacuation

Les personnes séjournant dans les parties de bâtiments situées au-dessous de la hauteur d’inondation maximale doivent pouvoir les quitter en empruntant des escaliers ou des échelles. Dans les bâtiments à un étage, il faut pouvoir monter sur le toit.

Mesures concernant les ascenseurs

Il faut veiller à ce que la position d’arrêt des ascenseurs et des monte-charge se trouve au-dessus de la hauteur d’inondation maximale. L’accumulation d’eau dans la cage doit déclencher une alarme et stopper l'ascenseur au moyen d’un capteur.

Retour

Si vous changez de profil, vous accéderez à une mise en page et à un niveau de détail du contenu différents.

Changer de profil