Tremblements de terre

Source: Association des établissements cantonaux d'assurance incendie (AEAI) / Martin Jordi

Ce qui peut arriver

Il se produit en Suisse un grand nombre de tremblements de terre, qui sont toutefois d'une faible intensité et à peine perceptibles. De fortes secousses sont toujours possibles, comme cela s'est vu par le passé. Il n'est pas possible de prévoir le moment où une secousse va se produire. Les mouvements du sol pendant un tremblement de terre font vibrer les bâtiments, provoquant ainsi des fissures et des cassures, voire un effondrement.

Informations générales concernant les séismes en Suisse

Impacts possibles d’un tremblement de terre

Le Service Sismologique Suisse SED enregistre chaque année 1000 à 1500 séismes. Environ 20 de ces tremblements de terre sont ressentis par la population, souvent à partir d'une magnitude de 2,5. La magnitude indique la puissance d’un tremblement de terre, c'est-à-dire les mouvements du sol causés par ce dernier. Le lieu du séisme (épicentre), la magnitude et les caractéristiques du sol déterminent l’intensité des secousses à la surface du sol. L’intensité décrit les effets produits sur les personnes et les bâtiments sur une échelle de 12 degrés.

Impacts possibles d’un tremblement de terre suivant son intensité et sa magnitude (Source : SED)
Impacts possibles d’un tremblement de terre suivant son intensité et sa magnitude (Source : SED)

En Suisse, des séismes de forte ampleur peuvent survenir partout et en tout temps. Tous les 8 à 15 ans environ, il faut compter subir un séisme d’une magnitude de 5, comme en 1991 près de Vaz (GR). Avec une telle intensité, des dommages modérés surviennent, mais de grandes fissures peuvent aussi se produire dans les murs, et les parois intermédiaires peuvent s’effondrer. Il faut s'attendre à ce qu’un tremblement de terre de magnitude 6 survienne tous les 50 à 150 ans et puisse causer des dégâts aux bâtiments non parasismiques voire provoquer leur effondrement. Le dernier séisme de cet ordre de grandeur s’est produit en 1946 près de Sierre (VS). Le séisme le plus fort recensé en Suisse a touché Bâle en 1356 avec une magnitude de 6,6 environ. Si cet événement se reproduisait aujourd’hui, il pourrait être la cause de 2000 décès et blesser 20 000 personnes. De plus, un demi-million de personnes pourraient se retrouver sans abri, au moins à court terme, et 150 000 bâtiments seraient moyennement à fortement endommagés. Les dommages matériels atteindraient 50 à 100 milliards de francs suisses.

Tremblements de terre historiques en Suisse

vers le géoportail fédéral (geo.admin.ch)

Légende
Légende

Aléa et risque sismique

En comparaison européenne, la Suisse présente un aléa sismique moyen avec des différences régionales . En plus du risque sismique à large échelle (zones sismiques), les caractéristiques locales du sous-sol influent sur la manière dont le sol peut bouger en cas de secousse. Pour évaluer la nécessité et la proportionnalité de mesures de protection, il faut également prendre en compte les valeurs concernées et la vulnérabilité des bâtiments et infrastructures, qui dépend surtout du mode de construction.

Risque sismique Suisse (Source et plus amples informations : SED)
Risque sismique Suisse (Source et plus amples informations : SED)

Les séismes puissants peuvent causer une situation d’urgence à large échelle en quelques minutes, comme aucun autre événement naturel. La résolution de la situation peut durer des semaines, voire des mois, et requiert des mesures et des moyens exceptionnels.

Voici comment vous protéger

Dans le bâtiment : durant les secousses, ne quittez pas le bâtiment, réfugiez-vous par exemple sous une table stable ou dans l’embrasure de la porte et restez calme. Éloignez-vous des fenêtres et des parois vitrées ainsi que des meubles qui pourraient basculer. Ne quittez le bâtiment que si les alentours sont sûrs et si aucun objet, comme des tuiles ou des éléments de façade, ne peut tomber.

À l'extérieur : restez à l'air libre, à une distance sûre des ouvrages susceptibles de s'effondrer ou des éléments de construction pouvant tomber.

Voici comment protéger votre bâtiment

Veillez à faire appliquer un mode de construction résistant aux séismes selon les normes en vigueur. Avec une planification judicieuse avant le début des travaux, les coûts supplémentaires pour une nouvelle construction seront faibles. En cas de transformation ou de rénovation de votre bâtiment, vérifiez suffisamment tôt si un contrôle de la sécurité en cas de séisme est nécessaire et proportionné. Ainsi, les mesures éventuellement nécessaires pourront être intégrées de manière optimale dans le projet de construction. Pensez également à arrimer les équipements et installations techniques pour qu’ils ne basculent ni ne tombent en cas de secousse.

Dangers de séisme en Suisse