Stratégies de protection contre les laves torrentielles

  • Un nouveau bâtiment devrait être conçu dès la phase de planification pour résister à la lave torrentielle. Il s'agit d'intégrer de manière optimale le bâtiment dans le terrain, de lui donner une forme favorable, d'adapter l’utilisation des espaces intérieurs et extérieurs menacés et de choisir judicieusement la position et l’agencement des ouvertures. Il faut également prévoir un renforcement des parois extérieures aux endroits susceptibles d'être soumis à une pression élevée.
  • La construction de digues ou la mise en place de filets de sécurité devant le bâtiment peuvent permettre de dévier ou de retenir la lave torrentielle. Les ouvertures réalisées dans le bâtiment sont généralement à l’origine d’un risque résiduel. Il y a lieu de les protéger en conséquence.
  • Dans de nombreux cas, la mesure de protection la plus économique et la plus efficace consiste à surélever le bâtiment. Le bâtiment est construit sur un remblai et on y accède par des rampes. Dans l'idéal, le bâtiment est ainsi déjà suffisamment protégé contre la lave torrentielle et il n'est pas nécessaire de prendre des mesures supplémentaires.
  • La construction d’une étrave devant le bâtiment permet une protection optimale contre les pressions élevées. En parallèle, il convient de planifier les ouvertures et l'utilisation des espaces intérieurs en fonction des zones de danger. Si les espaces extérieurs restent menacés, il convient de prévoir certaines utilisations extérieures (p.ex. terrasses) à l’abri du bâtiment.
Objectifs de protection
Aide à l’exécution « Protection contre les dangers dus aux mouvements de terrain »

Retour

Si vous changez de profil, vous accéderez à une mise en page et à un niveau de détail du contenu différents.

Changer de profil